AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Première confrontation avec la faune insulaire ... [Claire Merch]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ekna

avatar

Messages : 32
Age : 29

MessageSujet: Première confrontation avec la faune insulaire ... [Claire Merch]   Dim 22 Juin - 13:38

Ekna avait suivi sa jeune employeur – et à dire vrai tous deux semblaient être dans les mêmes âges – dans les rues pavées, l’humanoïde s’apaisant peu à peu lors du trajet, alors qu’il s’était emporté au sujet des usages qu’il jugeait abusifs des patronymes de la demoiselle, changeant d’identité et y compris de sexe quand cela semblait lui chanter, et maintenant il s’agissait de Thomas.

Le rapace en avait connu un sur la Belle-de-Nuit, un navire pirate où il avait séjourné après que l’équipage ne l’ait repêché, et de toute évidence c’était un prénom masculin. Il fallait dire que malgré le faible gabarit de la marchande de spiritueux, son apparence restait plutôt trompeuse quant à son genre, et c’était donc aisément que la rousse en jouait.

Jugeant le dédale qu’ils parcouraient un peu long, l’oiseau en profita pour observer les rares maisons à pans de bois disséminées dans le quartier, au milieu des bâtisses de pierre ; s’étonnant que les nids d’humains soient si grands et si différents, la Harpie remarqua quelque ressemblance entre les différents styles architecturaux, bien qu’il ne su s’il s’agissait de hasard ou bien de la volonté des constructeurs ou même des occupants.

Certains arboraient des chemises, des robes et des frocs sur des cordelettes qui passaient de part en part de la rue, bien haut, afin qu’ils soient vus de tous, ou bien des linges, posés sur les toits, à proximité des fenêtres. Était-ce un moyen d’étaler sa richesse aux passants, leur exhibant toute leur panoplie, ou bien y avait-il là un quelconque usage pratique ? Ne le sachant pas trop, Ekna commençait à comprendre pourquoi Claire cherchait à lui faire porter des fripes. Après tout, peut-être que la nudité chez les bipèdes n’était rien de moins qu’un signe ostensible de pauvreté …

En ce qu’il s’agissait des maisons à colombages certains croisements de bois laissaient à penser qu’il pouvait y avoir une certaine symbolique dans leur ajustement, en croix, en “plumage”, en quadrillage ou bien dans ce qui donnait l’impression d’une totale improvisation. Pourquoi de telle édifices au milieu de ces murs de pierre nue, et en si petite proportion ? Décidément, il y avait tant de mystères chez les humains que cela en devenait presque inquiétant. Avaient-ils donc tous l’esprit dérangé, à moins que tout cela se trouve lié à leurs cultes étranges ?

Rattrapant la belle rousse, qui avait prit un peu d’avance, les deux compagnons se retrouvèrent devant la porte d’une de ces “maisons à rire”, où les marins comme les terriens semblaient se rendre de bonne grâce. Une pancarte pendait du mur, arborant un tonnelet peint, sous des signes étrangers au volatile, qui tenta de les déchiffrer, tels s’ils avaient chacun une signification explicite, à l’instar des glyphes gravés sur la pierre des monuments nagas, qu’Ekna avait tant observé sur son île natale …

“C’est ici pour manger ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Première confrontation avec la faune insulaire ... [Claire Merch]   Lun 30 Juin - 13:47

D’un revers de la main la marchande replace une mèche de cheveux. Elle rentabilise son temps, n’accordant que de bref coup d’œil a Ekna pour s’assurer de la présence de ce curieux acolyte.

Chaque pas de la rousse est accompagné d’un ajustement vestimentaire, un tissus plus resserré de ci un autre plus lâche par là. Un trait de charbon pour donné un air plus sévère, un coup de dent pour mettre a niveau ses ongles. Bref, du travail en perspective.

D’un coup de dague la demoiselle raccourcit ses cheveux, leur donnant un air « brouillon » que la prochaine nuit aura effacé. Puis fin prête la marchande se fige et zieute d’un œil les environs.

Elle se glisse un bandeau sur le second, masquant son œil bleu tirant trop facilement vers le doré ce soir, ses jambes l’ont emmenée par reflexe sur les effluves captés par Lys, et l’animal, bien que calmé, semble en appétit.

La demoiselle fronce le museau, ce secteur lui est inconnu et c’est agaçant… S’embarrasser du social a ce coté si pénible lorsqu’un loup ennuyé ne cesse de vous suggérer d’abréger la discussion pour arracher la langue de l’importun jugé insolant et ennuyeux.

Et puis le sauvageon peut au fait des coutumes humaines voir des coutumes particulières de la ville risque d’être une source de stress… tss qu’est ce que la jeune femme ne donnerai pas pour une pause se soir, un bain tiède d’herbes… de menthe.

Mais bon, rêvasser avant même de travailler est contre-productif, la rousse pivote d’un bloc pour examiner la harpie. Ce damoiseau admire la plaque du trou ou le duo va sans doute passer la nuit. S’attardant visiblement sur les mots qui la compose (et que la marchande ne sait pas lire, bien évidement).

« C’est ici pour manger ? »


Grattement de la nuque, les cheveux fraichement taillés sont agacant a toujours vous chatouiller la peau.

« Oui, ca ferra l’affaire. »


Sans se faire priée Claire, non, Thomas s’engouffre dans la bâtisse, son nez délicat proteste devant le panache d’effluves qui occupent l’endroit… Voilà qui est systématique chez autrui, l’odeur est toujours trop prononcée… lorsque la marchande aura rentabiliser Ekna, elle investira dans une boutique propre, doté d’un comptoir fait d’un bois naturellement parfumé… Quelques tonneaux de liqueur de fruit parfumeront l’air ambiant…

Mais assez rêver, pour le moment c’est sale sombre, odeur de chaleur humaine et table en bois marquée de l’ennui d’un possesseur de couteau. La marchande s’avance vers le comptoir, symbole d’un établissement pour s’y installer tranquillement.

Voyons l’effet du passage d’une harpie, en ville, la ou certains on déjà vu, ou entendu parler de ces drôles d’êtres. Un petit sourire se dessine sur les levres de la petite dame, revelant une canine. Amusant, ça promet d'être amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekna

avatar

Messages : 32
Age : 29

MessageSujet: Re: Première confrontation avec la faune insulaire ... [Claire Merch]   Lun 14 Juil - 13:43

C’était dont cela une maison à rire … les lieux se voyaient plongés dans une certaine obscurité, la lueur vacillante des lampes encrassées se projetant sur les murs de plâtre blafard ainsi que sur l’assistance ; les consommateurs – principalement des mâles, toutes espèces confondues – fixaient le duo, qui avec intérêt, qui, la queue d’écailles frémissante, trompant une rage ancestrale.

Pour sa part, Ekna ne semblait étrangement pas si perturbé que cela. C’était comme de se retrouver sur le pont inférieur d’un navire, en compagnie d’un équipage, certains jouant aux dés ou bien aux cartes, d’autres se remplissant la panse d’alcool frelaté. Les seules choses étranges se trouvaient être cette drôle de table vers laquelle se dirigeait la rousse à l’œil caché par une étoffe – sûrement un autre symbole humain, dont le rapace n’avait encore assimilé la signification – et notamment la présence d’autres femelles dans la pièce principale, certaines servant à boire, l’une chantant sur un air entrainant et d’autres, enfin, assises sur les cuisses de mâles, riant à leurs blagues et leur caressant la barbiche, alors que les lourdes mains calleuses de ces derniers se glissaient plus ou moins n’importe où …

Le volatile dévisagea un instant “Thomas”, espérant un instant ne pas avoir à jouer à ce jeu-ci avec elle. Non pas que cela le dérangerait que la marchande vienne à se blottir contre lui, mais à l’évidence l’humanoïde n’avait ni barbe à chatouiller ni mains baladeuses, et après tout l’alpha demeurait nettement plus intelligente que ces femelles gloussantes. Peut-être qu’au contraire elle s’était travestie afin qu’une jouvencelle ne vienne s’asseoir sur ses cuisses …

Chassant ces hypothèses assez rapidement, les ailes repliées tout contre ses flancs, le jeune étranger observa le haut tabouret qui se trouvait sur la droite de son compagnon. Thomas trônait sur le sien, les fesses au sommet, les pieds reposant sur les barres inférieures, mais à dire vrai, la chose n’avait point été pensée pour l’usage des Harpies … Néanmoins, ne se démontant pas pour si peu, et profitant d’une hauteur de plafond suffisante, Ekna déploya son plumage et s’envola dans un nuage de poussière, afin d’attraper sur son passage un tabouret bien plus petit, sous les regards crispés ou au contraire amusés, alors que certains rentraient leur tête dans leurs épaules, et que d’autres s’apprêtaient à dégainer.

Rejoignant sa nouvelle patronne, tout en posant l’objet en bois à sa gauche, puisque cet emplacement était de toute évidence libre, le volatile grimpa dessus, les serres rayant le dessous du siège, avant de plier ses pattes, afin de se mettre à même niveau que les autres consommateurs du comptoir, comme si de rien n’était.

“Qu’y a-t-il à manger ici ?”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Merch
Loulou
avatar

Messages : 109

MessageSujet: Re: Première confrontation avec la faune insulaire ... [Claire Merch]   Ven 18 Juil - 11:38

L’index de la jeune travestie glisse dans la crevasse qui tranche le bois du comptoir, cicatrice parmi tant d’autres laissées par les clients irrespectueux. La balafre est ancienne, et le grain meurtris du bois semble avoir petit à petit cicatriser sous l’accumulation de la crasse, des restes alimentaires et des dépôts de boisson qui barman paresseux a laisser sécher ici.

Yep, c’est bien un bouge, mieux vaut ne pas trop compter sur une assiette propre et ne pas s’attarder sur la couleur du récipient qu’il faudra sous peu porter à ses lèvres.

Thomas, car c’est actuellement son nom, coudes posés négligemment sur le comptoir, observe de son œil unique le barman, lui rendant son regard sans un mot. Les deux individus s’observent en silence, visiblement le passage du « compagnon » original et ensanglanté semble provoquer un moment de doute chez un homme pourtant habituer a une faune … particulière dirons nous et puisque la faune locale semble assez excitée par l’homme-oiseau-surprise, possible que la soirée paisible vire au bain de sang.

L’idée charme un moment Lys, qui se calme rapidement suite au regard noir que lui jette Claire. Pas de ça en ville, diable.

Les ongles de la Louve tapotent en rythme le bois de la table, cette arrivée n’est pas anodine pour son coté loup, il s’agit de jauger rapidement les chiens en présence et de montrer a ces misérable qui est un alpha. Un rictus un peu arrogant décore les lèvres de la marchande, elle fait un garçon un peu efféminé et c’est d’avantage son air rappelant la folie et l’éclairage limité que son déguisement qui font effet.

Un œil faussement seul s’attarde sur la harpie, sereine, perchée sur un tabouret comme sur son nid. Apparemment neutre face à la nouveauté le damoiseau étudie paisiblement mœurs lieux et habitués, nous sommes donc loin de la curiosité des enfants… quel âge ont les harpies d’ailleurs ? Comment vieillissent elles ?

Tiens ? Voilà que le regard du damoiseau croise cet œil inquisiteur, qui ne cille pas, hein ? Une question ? Eu…. Réveillons nous.

« Manger ? »

La rousse se gratte la nuque, calmant a l’occasion l’irritemant de sa peau par ces fichus cheveux fraichement taillés.

« Pour moi ca sera, un verre de biere, du pain et du poisson… bien grillé le poison »


La marchande adresse un sourire au propriétaire des lieux, elle articule « et bien cuit le poisson » avant de poser une bourse sur le comptoir, histoire que le tintement de la monnaie n’apesse d’eventuelles remarque. Elle pivote ensuite pour examiner Ekna, des serres aux cheveux…. Hum… a prévoir un « nid » adapter…

« Que veut tu manger Ekna. Choisit, je m’occupe du reste»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekna

avatar

Messages : 32
Age : 29

MessageSujet: Re: Première confrontation avec la faune insulaire ... [Claire Merch]   Sam 9 Aoû - 14:52

“Pour moi ce sera un verre de bière, du pain et du poisson … Bien grillé le poisson.”

Ekna avait déjà pu remarquer l’attirance des bipèdes pour le feu, conservé dans des lanternes ou dans des braseros sur le navire de la Belle-de-Nuit, et tout autant dans des lanternes sur la terre ferme, et la nourriture qu’ils consommaient passait irrémédiablement sur le feu à un moment où à un autre.

La première fois que l’oiseau de proie avait vu de l’eau bouillir dans un chaudron, et de la vapeur s’en échapper, il avait été stupéfait d’en conclure que les humains arrivaient à la faire brûler, lui qui avait l’habitude de voir les flambées qu’allumaient parfois ses propres congénères s’atténuer voire s’éteindre sous les assauts de la pluie.

Il n’était pas étonnant, alors que même l’eau n’échappait pas aux tendances pyromanes des hommes, que la nourriture n'en soit point préservée. Peut-être une tradition, ou un autre rite d’un de ces lugubres cultes dont les marcheurs avaient le secret … Pourtant, rien n’était plus savoureux aux yeux du jeune volatile que la chair sanguinolente encore débordante de chaleur et de vie d’un gibier fraîchement tué. La faire cuire, c’était de la faire vieillir et de la vicier avant qu'il n'en soit l'heure, la rendant alors impropre à la consommation ! Il n’était évidemment pas étonnant que les humains soient autant sujets aux maladies s’ils se nourrissaient aussi mal.

Se tournant vers la femme-homme, il s’exprima alors de manière assez claire, afin de ne pas se retrouver avec un bout d’animal brûlé dans une assiette.

“Je veux une bête, aussi grosse qu’un …  أَرْنَبٌ بَرِّيَّة ? Ça court vite, en sautant, et ça se cache sous terre … Mais pas question qu’on la mette au feu !”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première confrontation avec la faune insulaire ... [Claire Merch]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première confrontation avec la faune insulaire ... [Claire Merch]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie ::  :: Auberge-
Sauter vers:  
Google