AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que la reconquête commence !

Aller en bas 
AuteurMessage
Slayn Valentine
Kamikaze
avatar

Messages : 136

MessageSujet: Que la reconquête commence !   Ven 6 Déc - 16:11

Cela faisait plusieurs semaines que Slayn passait la quasi intégralité de son temps chez lui, dans la frégate dont il avait fait sa demeur. Tantôt sur le pont du Demeter, ou dans les étages inférieurs suivant l'heure de la journée. A croire qu'une certaine misanthropie avait gagné nôtre vampire...

Partout des mannequins d'entrainements -De simple ballots de foins attachés à un pal en bois, de vieilles casseroles faisaient les armures- avaient été disposés. Sa principale activité consistait à éprouver ses armes toutes neuves (Et améliorée d'un revêtement d'argent [Voir fiche]) dessus.

Une sorte de frénésie semblait s'être emparée de lui depuis quelque temps. Comme une dernière chose à laquelle il se raccrochait, n'ayant plus que ça comme attache tangible à la réalité... Le combat, la gloire... LA CONQUÊTE !
Il DEVAIT de nouveau manipuler au mieux son épée et être à même de pouvoir combattre des groupes d'ennemis.

Trop de siècles sans réelles pratiques de ces dernières l'avaient considérablement rouillé et il avait trop longtemps négligé son entrainement au profit de son entourage. Hors que restait-il a présent de cette entourage ? Plus grand chose...

Avoir voulu jouer les redresseurs de tort, et avoir contenu sa véritable nature n'avaient amené qu'une seule chose. Le chaos et la dissolution de tout ce qu'il avait tenté de reconstruire... Tous avaient fini par s'éloigner de lui, soient avaient carrément quitté la ville.

Il était seul... Il s'ennuyait... Plus rien n'avait de véritable importance... Il n'existait pas de rédemption pour les vampires. A partir de là, le choix qui s'imposait à lui était simple. Rester à attendre et observer le déclin de ce monde, en attendant que la mort vienne enfin le prendre. Ou se souvenir de quoi et pour quoi il avait toujours été fait : Le pouvoir.


 Sa décision était prise, puisque Clavinia était sa nouvelle terre d'accueil, il allait la dompter et la conquérir par quelque moyen que ce soit. Il était plus que temps que les seigneurs pirates de la ville prennent connaissance de son existence.

 Bien sûr sa méthode allait être différente. La dernière fois qu'il s'était imposé par la force lui avait valu une coalition de ses ennemis et un emprisonnement de deux siècles. La leçon que lui avaient enseignée ses valeureux adversaires allait être retenu.

 Non. Sa grandeur s'imposerait d'elle même en manipulant la plus redoutable de toutes les armes : Le respect. Et acquérir ce pouvoir serait la clé qui lui ouvrirait une cinquième place à la table des quatre grands de cette ville.


 Les nuits se suivaient donc et se ressemblaient pour notre vampire, ne s'arrêtant que pour se reposer. Se nourrir constituant pour lui un motif supplémentaire d'entrainement sur cibles mobiles, que se soit en pleine campagne ou en ville, notamment en ce qui concernait la maitrise de ses lames secrètes. Les animaux sauvages et bandits nocturnes de la région en faisaient les frais.
 Parfois, il allait encore plus loin dans les terres pour rejoindre la forêt. Là, il faisait tout pour être peu discret et se laisser attaquer par une meutes de loups. Le but était de réapprendre à se servir de Redemption contre des groupes d'ennemi, surtout en espace confiné. Pour resserrer son espace de combat afin de s'adapter au corps à corps pur, son épée, comme toute les lames de type "Espadon" pouvait être empoignée plus haut au dessus de la garde, au niveau des côtes du squelette qui ornait cette dernière. (Voir image dans le registre) Cela lui permettait de combattre aussi bien avec la partie Lame, que la partie pommeau qui était ornée de pointe.

Il profitait également de ses entrainements et sorties nocturnes pour se réapproprier ses pouvoirs vampiriques et ne plus se laisser avoir comme cela avait été le cas la première fois qu'il dût les faire exploser ( Voir le RP [Loup-Garou]). Il maîtrisait ainsi beaucoup mieux les limites de son "rassemblement d'énergie", ainsi que sa capacité à projeter son esprit qui se révélait au passage fort utile pour espionner et repérer ses proies.

 Son entrainement touchait au but. Il sentait son arme principale redevenir peu à peu un prolongement de son corps, et il parvenait à nouveau à se servir de ses lames secrètes relativement efficacement. Il se sentait également plus en phase avec son corps. Ce petit retrait du monde avait au moins eu le mérite de lui permettre de se recentrer sur lui même, et cela lui avait fait un bien fou. "Pour vivre heureux, vivons caché." disait-on...

 Cette nuit là, il se tenait sur le pont, son épée en main et en position d'attaque. Tous ses mannequins bricolés avaient été disposés en grappe devant lui, prêt à recevoir son attaque. Tout au fond, attaché solidement au mât, un sanglier vivant, qu'il avait assommé et capturé un peu plus tôt... Le petit repas après l'entrainement. Il s'élança et lança directement un rassemblement d'énergie sur ses bras, tout en utilisant sa nouvelle position de combat. Fauchant ou faisant voler en éclat les mannequins sur son sillage en les frappants un par un de sa lame ou de son fourreau. Quand il arriva en quelques secondes à hauteur du sanglier, il stoppa net son pouvoir et se retourna. Un seul mannequin était encore debout... Soupirant, Il tapa alors violemment du pied sur le sol. Le mannequin tomba en morceau. Un sourire satisfait se dessina sur son visage. Il se dit que cette combinaison pouvait faire des ravages sur un groupe d'ennemi pris complètement par surprise...


" GRUIIIIIIIK ! GRUIIIIIIIIK ! " dit alors le sanglier, soudainement réveillé.

"Raaaah ! La ferme ! " Répondit le vampire en lui enfonçant sans états d'âme sa lame secrète dans la carotide.

Il le vida alors de son sang afin de récupérer au plus vite son énergie épuisée, avant de faire rôtir ce qu'il restait du cadavre et se reposer complètement pour le reste de soirée.

La nuit suivante, il avait pris soin de s'habiller convenablement. Après avoir resserré le foulard autour de son cou, il mit son chapeau et ses lunettes avant de quitter sa demeure pour de bon. Il était temps pour lui de revenir à la vie publique.

_________________
Sic gorgiamus allos subjectatos nunc (Nous aimons nous repaitre de ceux qui aimeraient nous soumettre)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Que la reconquête commence !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie ::  :: Plages et Côtes :: Demeter-
Sauter vers:  
Google