AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Epidémie] En quête d'informations

Aller en bas 
AuteurMessage
Nina

avatar

Messages : 104
Age : 30

MessageSujet: [Epidémie] En quête d'informations   Mer 23 Oct - 10:03

[HRP : Ce rp a été écrit avec le MJ. Il est le résultat d'une petite enquête façon rpg sur table. De part sa longueur je le posterai en plusieurs fois ^^' ]

Après une bonne vingtaine de minutes de marche forcée, Nina se retrouva face à la demeure qu’elle cherchait. Elle était assez essoufflée et pris donc le temps de reprendre son souffle.
Elle était désireuse de faire bonne impression auprès de ce bourgeois érudit, bien qu’elle l’avait déjà rencontré en plusieurs occasions.
La demeure devant elle était richement décorée de nombreuses colonnes et gravures dans une pierre claire.
Le petit jardin l’entourant montrait combien la personne ayant demandé sa construction était aisé. En effet le prix du terrain dans ce quartier était suffisamment élevé pour empêcher certain d’avoir un espace vert conséquent.

Quand elle eut reprit son souffle et recoiffée de son mieux, elle sonna à la porte en tirant sur la cordelette d’une cloche, pour se faire annoncer.
Elle espérait juste que le bourgeois en question serait à son domicile…

Après un court instant, un homme bien habillé vint ouvrir la porte. Regardant de bas en haut la visitrice, il lança un très poli, mais tout aussi glacial
"Qui demande et pour quelle raison le propriétaire des lieux?"
Le regard dédaigneux accompagnant la chose expliquait à lui seul le ton employé.

Nina soupirait intérieurement, mais n’en fit rien paraître. Elle prit un air encore plus hautain, se tenant de toute sa ‘grandeur’ face au simple portier.
“Je suis Mademoiselle Grinfelt et j’ai une requête à soumettre à Monsieur Treharne.”

Elle avait horreur de devoir reprendre ses grands airs que ses parents avaient mis des années à lui inculquer, mais elle devait bien admettre que parfois c’était bien pratique.

Le visage blanchissant un instant, le simple portier toussa un instant, avant de lancer, penaud "Je vais chercher Monsieur immédiatement, veuillez entrez."
Manifestement un nouveau, mais qui avait été bien brieffé.

Quelques minutes plus tard, une des nombreuses portes du hall s'ouvrir avec grand bruit, et c'est un homme dans la force de l'âge, visiblement habillé à la hâte, qui arriva. D'une voix tonitruante, il commença.
"Ha, ma chère amie!" On sentait qu'il n'exagérait pas, son caractère est ainsi fait, même si ses grandes gesticulations étaient toujours très perturbantes
"C'est toujours un plaisir de vous voir en ces lieux! Je ne comprend toujours pas pourquoi vous ne vous vous êtes pas installé dans le quartier." laissant passer un court instant, il renchaîna. "J'ai cru comprendre que vous souhaitiez me voir, et bien soit, vous savez que je ne peux rien vous refuser."

Nina souriait timidement. C’est justement pour éviter que ces mondanités soient trop récurrente qu’elle avait entre autre décidé de s’installer dans le quartier commerçant. Mais elle préférait passer cette question sous silence, certaine qu’il était bien meilleur qu’elle garde ses réflexions sur les “bobos” de la bourgeoisie pour elle même.
“C’est toujours un véritable plaisir d’avoir l’occasion de vous revoir mon ami, et l’occasion était trop belle pour ne pas venir visiter votre superbe demeure.
Voyez vous, lors de notre précédente rencontre vous m’aviez évoqué votre somptueuse bibliothèque médicale, et c’est que j’aurai quelques ouvrages à consulter… Dans l'intérêt de mes recherches bien sûr.”


L'étonnement se lu sur la face de Myrddin.
"Vous, des recherches? Hé bien, ça doit être un cas rare, et je comprend mieux pourquoi vous êtes venu me voir." conclut-il avec un clin d'oeil.
"Et bien soit, suivez moi, et n'hésitez pas a me demander des points précis, si j'ai bien une force dans la vie, c'est ma mémoire."
Myrddin prit son temps pour monter l'escalier ornementé de la salle, et [s]le portier[/s] l'esclave lui apporta bien vite la clé de la bibliothèque. La salle était certes petite, mais des monceaux de livres couvraient le lieu. On pouvait voir les rayonnages remplis à craquer, par endroit avec deux profondeurs de livres.

"Tous sont classé par ordre chronologique, enfin, par leurs estimations chronologiques, certains rustres ne pensant pas a faire dater les livres." Quittant les livres du regard, il revint a son invitée "Au vu de l'heure matinale, je suppose que vous n'avez pas mangé. Une fois vos recherches finies, prendriez vous le repas avec moi?" On entendit comme une lueur d'espoir dans la voix.

Nina contemplait les livres avec émerveillement. Si elle ne trouvait pas la réponse ici, il n’y avait sûrement aucun autre lieu sur l’île où elle la trouverait. Elle se retourna vers son hôte lorsqu’il l’invita à déjeuner. Elle força un sourire radieux sans faille, comme l’avait tant entraînée sa mère.
Un repas mondain, il ne manquait plus que ça… Enfin, elle était éthiquement parlant redevable envers Treharne Myrddin d’avoir accéder à sa requête, elle n’était pas en mesure de s’esquiver ou de refuser poliment.

“Ho Monsieur, vous commencez à trop bien me connaître. Je suis en effet une passionnée qui ne prend que rarement le temps de se sustenter. Je vous accompagnerai avec plaisir pour déjeuner.”

*Aller courage ma grande, c’est pour la survie de l’île….*

Elle retourna son regard vers la mine de livre face à elle. Par où débuter ses recherches?

"Vous me comblez! Je vous laisse a vos recherches, et vais faire préparer le repas." Bien sûr, il allait inviter quelques voisins, mais ça, il ne préférait ne pas lui dire. Quittant la pièce, il ajouta seulement un
"Et prenez soin de ces trésors, leurs grand âges les rend délicats".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina

avatar

Messages : 104
Age : 30

MessageSujet: Re: [Epidémie] En quête d'informations   Ven 25 Oct - 21:32

[HRP : Cette partie résume la quête proposée par le MJ, pour ceux qui ont la flegme je ferais un résumé en bas ^^]

La salle contenait en tout 6 grandes étagères de 5 rayonnages, contenant chacune entre 20 et 60 livres, parfois l’un devant l’autre.
Nina prit le livre qui lui semblait le plus ancien pour voir jusqu’à quand datait la bibliothèque. Il semblait très fragile. Sur la première page, le livre semblait adressé à un souverain qui dans ses souvenirs était morts il y a près de 200 ans.
Tant qu’elle l’avait dans les mains, Nina regarda le livre intitulé “Méthode de guérison du peuple” et rechercha un lexique.
Elle n’y trouva aucune information intéressante, mais au moins elle avait une idée des années de la bibliothèque en question.
Elle chercha parmi les livres si certains titres évoquaient s’ils étaient écris plutôt à l’attention d’autres médecins, s’ils parlaient de maladies rares ou d’épidémies.
Elle trouva 3 livres dans la bibliothèque. Le premier qu’elle regarda se nommait “La grande crise: comment l’éviter de nouveau.”. Elle se rendit très rapidement compte que ce livre parlait d’une MST bien connue et elle le reposa donc.
Le second qu’elle regarda fut le “Registre de travail des soigneurs”. Il s’agissait cette fois ci d’un registre de patientèle apparemment en provenance d’une île se nommant Mizudo. En le feuilletant rapidement elle découvrit que le livre semblait indiquer une épidémie à un moment donné mais aucune autre information.
Par contre, lorsqu’elle regarda le troisième livre “Méthode éclairée de divulgation de problème”, elle se rendit compte qu’il était écrit par le même médecin ayant dut suivre l’épidémie du livre précédant.
Pour Nina ce livre était une véritable hérésie, symbole d’une médecine dépassée et désuet, mais elle essaya de mettre ses convictions personnelles de coté le temps de sa lecture. On y parlait de Tantra, de points vitaux et d’énergie, mais ce qui interpella Nina ce fut une fameuse maladie où l’on évoquait des Points Noirs comme une stagnation d’énergie dans le corps et que ces fameux points s’étendaient douloureusement.
On y parlait également des symptômes secondaires que Nina avait pu constater sur Pepi, bien qu’il fallait les décrypter derrière des tournures de phrases étranges comme : “Tentative d’expulsion de l’énergie” ou “suractivité due à l’excès”.

Elle chercha alors rapidement la technique de soin associée à cette épidémie, et elle trouva une potion constituée de 4 plantes.
Le problème étant que le nom de ces plantes ne correspondaient pas du tout à ce qu’elle pouvait connaître. Il s’agissait de "Soleil Tigré","Ballon Rouge", "Chute Violette" et "Plus léger que le vent"; la première plante étant catégorisée comme assez précieuse.

Nina chercha alors un livre d’herboristerie suffisamment ancien pour lui indiquer ce qu’étaient ces fameuses plantes, mais rien. Elle prit un temps fou à regarder chaque livre des deux premières étagères en vainc.
C’est à la troisième étagère sur le cinquième rayonnage qu’elle trouva un livre intitulé “Plante médicinale d’ici et ailleurs”, daté d’il y a 150 ans.
Elle chercha alors frénétiquement dans le fameux livre une correspondance… en vainc. Le livre ne référençait pas les noms précités.

La doctoresse perdit un instant son sang froid. Comment pouvait on nommer un livre “d’ici et d’ailleurs” et ne pas référencer ce genre de noms!
Bien qu’agacée, elle ne perdit pas espoir et reprit ses recherches en bougonnant.

Deux rayons plus loin, un livre l’interpella : il semblait référencer des épidémies. Elle le feuilletta et retrouva les symptômes de la maladie qu’elle recherchait!
Elle était alors nommée : Le Mal Noir. Le descriptifs de la maladie était évoqué comme une expansion progressive des plaques noires douloureuses et que lorsque celles ci recouvreraient les trois quart du corps, alors le patient décédera par étouffement tant ses poumons seront atteins.

Le temps avant le décès de la personne était estimé à environ 15 jours.
Nina se mordilla les lèvres. C’était une maladie qui se développait plus rapidement que ce qu’elle n'espérait.
Le traitement était également expliqué de façon très claire, il pouvait être préparé en potion ou en cataplasme.
Il nécessitait en tout 4 plantes que Nina reconnu pour le coup très bien pour le coup vu qu’elles étaient référencées dans ses livres d’herboristerie moderne.
L’unique problème était que : autant elle savait que 3 de ces plantes étaient très faciles à obtenir, autant la 4eme se voulait assez rare. Une liste d’île où l’on pouvait la trouver était également indiquée, mais pour Nina qui n’avait aucune notion de géographie...

Dans la préparation du traitement, il était noté qu’il fallait faire macérer la 4ème plante avec une seconde durant 36h dans un alcool simple avant de pouvoir préparer le remède.
Cela semblait être un détail, mais vu que le temps était compté, c’était un élément à prendre en compte.
Nina sorti un petit carnet ainsi qu’un crayon et recopia très soigneusement tous les renseignements qu’elle venait de récolter.
Elle les compléterait avec une description très précise des plantes qu’elle savait être dans un livre chez elle, afin que chaque personne puisse la reconnaître.

Nina rangea avec délicatesse les livres pour éviter que son hôte sache ce qu’elle cherchait exactement. Il faudra qu’elle donne ces informations à des autorités sur l’île… et assez rapidement de préférence…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina

avatar

Messages : 104
Age : 30

MessageSujet: Re: [Epidémie] En quête d'informations   Dim 27 Oct - 10:51

C’était sans compter Myrddin Treharne qui attendait patiemment la sortie de la Doctoresse.
Les heures s’étaient écoulées rapidement durant ses recherches, et le repas avait largement eut le temps d’être proprement préparé.
Autant dire que Nina fut alpaguée pour un repas des plus… passionnant. Pas moins de 7 personnes furent invitées à leur table pour profiter de la rare présence de Melle Grinfelt, cette bourgeoise si mystérieuse.
Elle ne savait pas si c’était dût aux convives présents ou simplement parce qu’elle se savait pressée par sa mission dont elle ne pouvait pas parler… Mais ce fut le plus ennuyeux et le plus long des repas mondains auquel elle ait put assister.
Elle eut droit aux éternelles plaintes dénuées de sens des dames et de leurs maux bénins, sans parler des érudits apprentis médecins pensant y trouver des explications les plus farfelues possibles.

*Si tu tombes dans les vapes si souvent, c’est parce que tu peux à peine respirer dans ton corset, sans parler de ton fameux régime miracle…. Et toi si tu te sens groggy c’est peut être parce que tu en es mine de rien, à ton 6eme verres de vin...*

Pensait-elle alors qu’elle se devait d’afficher un large sourire hypocrite en leur recommandant peut être d’en discuter avec leur thérapeute, mais que cela ne devait pas être très grave.

Elle eut bien sur droit aux questions presque insistance sur pourquoi elle avait choisi d’emménager si loin du véritable coeur de Clavinia, et pourquoi on la voyait si peu alors qu’on la savait invitée dans de nombreuses soirées.

Elle prétextait son amour pour son travail et son véritable coup de coeur pour sa batisse dans le quartier marchand. Le plus possible elle tentait de détourner la conversation des sujets les plus tendues pour elle. Pourquoi une femme avait elle fait le choix de travailler? Le port des pantalons étaient ils liés à son métier? Et le pire du pire… Pourquoi n’avait elle toujours pas trouvé un homme à son goût?

Elle manquait toujours de s’étouffer lorsqu’on lui posait cette question et répliquait qu’elle devait être une femme très égoïste et exigeante, sans compter que son travail lui prenait beaucoup trop de temps pour se genre de questions… Le problème étant qu’il en fallait généralement plus pour dissuader les gens d’aborder le sujet, sans compter le nombre de proches qu’ils se feraient une joie de lui présenter.
Ce fut un véritable enfer d’hypocrisie et de questions indiscrètes, et qui lui sembla durer une éternité.
Quand elle put enfin en sortir, ce fut dans un grand soupire de soulagement.

*J’aurai peut être dut leur parler du Mal Noir… étrangement je suis certaine que je serais sortie plus rapidement… Mais pas dis que j’aurai pu revenir si la nécessitée se représentait…*

Elle se dirigea le plus rapidement vers l’établissement de Pepi lui donner ses bonnes nouvelles et les impératifs. Il fallait qu’elle avertisse les autorités et qu’ils fassent les recherches pour trouver les plantes nécessaires à l’éradication de l’épidémie en mouvement.
Une expédition devait être menée a bien et très rapidement, en espérant trouver les plantes nécessaires avant le temps impartis.


[HRP : et voila fin de ma petite quête, à vous les gens!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Epidémie] En quête d'informations   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Epidémie] En quête d'informations
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maynlie ::  :: Logements bourgeois-
Sauter vers:  
Google